Thorens TD 203 : Une platine de qualité

En matière d’héritage, peu de constructeurs hi-fi peuvent faire jeu égal avec Thorens. La marque a été fondée en 1883 et fabriquait alors des boîtes à musique. En 1903, l’activité s’est déplacée vers le phonographe ; et c’est dans les années 50 que la légendaire 1D214 a fait son apparition. Il est d’autant plus étonnant que la marque, dans certains pays en tous les cas, ne soit pas réellement une force dominante au sein de cette résurgence du vinyle. Mais les choses pourraient peut-être changer avec la 1D 203.

Thorens TD 203 : Un design au top

Les premières impressions sont satisfaisantes. Il s’agit d’une platine plutôt bien construite, fournie avec un bras et une cellule. Au niveau des suspensions, cela reste très basique, et il faudra donc faire bien attention à installer la machine sur une surface plane, avec une faible résonance.

Contrairement à la plupart des concurrentes, elle est fournie avec un système de changement de vitesse électronique, pour passer de 33 à 45 tr/m. Le bras TP-82 est équipé en standard d’une cellule pour aimant mobile TAS 257, il n’y a donc pas à se souder de l’alignement. La cellule dérive en grande partie de l’.AT3600 d’.Audio Teclmica, et il faudra simplement ajuster le poids et la force des contrepoids.

Il y en a en effet deux : le plus petit sert à ajuster finement l’azimut, pour s’assurer que la pointe du stylet repose verticalement dans le sillon quand on regarde l’ensemble de face. Le système unipivot nécessite en effet ce type d’ajustement. Il ne faut surtout pas toucher à l’anneau au milieu du tube en aluminium: il sert à amortir les vibrations, et ne fonctionne efficacement que dans sa position d’origine.

Une fois que vous installé le plateau et la courroie et contrairement aux enceintes bluetooth, vous êtes prêts à écouter votre musique. Nous avons installé la platine au sein de notre système de référence qui comprend un étage phono Cyrus Phono Signature, un ampli Gamut D3i/D200i, et des enceintes ATC SCMSO. Nous avons aussi essayé la platine avec quelque chose de plus conforme à la gamme de prix, à savoir un ampli intégré Rega Brio et des Dynaudio Emit 20.

Tous ceux qui ne sont pas familiers avec le principe de l’unipivot trouveront peut-être le fonctionnement un peu étrange: le bras pivote selon un seul point et au repos, et donne l’impression d’avoir trop de liberté.

Un son précis

Nous avons commencé notre écoute par la Neuvième symphonie de Beethoven, et la platine semble trés à son aise. Elle délivre une présentation organisée, où chaque instrument trouve bien sa place. L’image stéréo est expansive, trés impressionnante, et s’exprime sur une trés large échelle. Il y a un admirable degré de précision dans la manière dont les notes sont restituées, avec des contours précis et beaucoup de richesse harmonique.

D’un point de vue tonal. les choses sont équilibrées, même si elles manquent un peu d’autorité. Des platines vedettes comme la Rega Planar 3/Elys 2 procurent davantage de substance.

Thorens TD 203 : Belle construction audio

Toutefois, on apprécie beaucoup les médiums de la 1D203. Si vous écoutez No More Drama de Mary J. Blige, vous constaterez que la platine aucun mal à délivrer les nuances de sa voix, et à en communiquer l’émotion.

Il y a une agilité satisfaisante et une bonne extension dans les graves. Là encore, cependant. même si nous apprédons cette approche, passer chez Rega permet d’apprécier davantage de tenue rythmique. Certes, laThorens fait son maximum pour communiquer l’essence d’un enregistrement, mais ne parvient pas totalement à se révéler pleinement divertissantes.

Il est assez rare de trouver un bras unipivot à ce niveau de prix, et cette technologie a certainement un impact dans la fluidité des dynamiques, dont l’ouverture des médiums et dans la résolution générale. Toutefois, il s’agit d’un segment de marché impitoyable, et la platine aura beaucoup de mal à faire valoir ses qualités propres.

 

 

 

 

 

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *