Sonos Playbase : Que vaut ce plateau sonore ?

L’attrait d’une barre de son est évident : les écrans plats ne brillent pas par leurs performances audio. Toutefois, si cette catégorie de produits se révèle très pratique pour un montage mural. à condition que le téléviseur soit lui aussi monté sur un mur, les choses sont un peu différentes quand l’écran repose sur un meuble, il n’est alors pas évident de trouver la place pour une longue enceinte.

La solution? Une barre de son qui n’en est pas tout à fait une, mais plutôt une base sur laquelle repose l’écran. La Playbase est très loin d’être le premier produit de ce type, mais de par son héritage, elle est beaucoup plus stylée et pratique que n’importe quelle rivale.

Le beau design

Le design, avec une finition noire ou blanche, est élégant. stylé et minimaliste. Il n’y a qu’un seul bouton apparent. tout rond et en retrait : il sert uniquement à associer le produit à votre réseau, ou à d’autres enceintes blutooth. Les autres contrôles consistent en un bouton de lecture/pause, sensitif. et deux autres boutons, sensitifs également. Mais vous n’en aurez peut-être jamais besoin, car tout peut toujours se faire depuis l’application.

La PlayBase est très solide, et capable de supporter des téléviseurs jusqu’à 35 kg. Aujourd’hui, il faut vraiment des mastodontes pour atteindre ce genre de poids. Et si vous avez un écran avec un support à chaque bout plutôt qu’au milieu, sachez que la Playbase devrait sans trop de problèmes se loger en dessous.

Sanus vend une espèce de fixation qui donne l’impression que votre écran flotte au-dessus de la Playbase. Si vous avez un rack et que l’idée d’y ranger la Playbase vous travaille, oubliez immédiatement : confiner le produit Sonos va sévèrement grever sa capacité à disperser le son dans la pièce.

Comme la Playbar, la Playbase ne possède qu’une seule entrée audio : optique. L’idée, c’est que toutes vos sources sont d’abord connectées à votre écran de TV, et qu’un seul câble en repart pour alimenter la Playbase. Cela signifie qu’une fois encore, et malheureusement, le HDMI n’est pas au programme. Cela peut sembler un peu passéiste, mais de toute évidence, Sonos a décidé de suivre la voie de la simplicité.

Sonos Playbase : Un réglage délicat

Le problème, c’est que si la mise en route est simple en théorie, en pratique, cela peut devenir franchement cauchemardesque de s’assurer que toutes les sources envoient bel et bien du Dolby Digital 5.1 (le seul format surround compatible avec la Playbase) à votre écran, et que celui-ci transfère bien le signal à la Sonos sans faire trop de dégâts.

À peu près n’importe quel écran moderne sera capable de transférer le 5.1, mais pas forcément de manière automatique, et c’est un voyage infernal à travers les menus qui peut en résulter. Le support technique de Sonos peut étre d’une aide prédeuse, au final, vous devriez arriver à vos fins, mais il n’en demeure pas moins que dans les faits, c’est beaucoup moins pratique que ce que Sonos annonce.

iPhone à la rescousse

Tout le reste, en revanche, n’est pas survendu. L’application, avec ses nombreuses instructions, vidéo et diagrammes, et d’une aide indéniable. Vous pouvez assigner la Playbase à une pièce, la programmer pour que ce soit la télécommande de votre écran qui agisse, et si vous avez un iPhone, vous pouvez même procéder à une égalisation grâce à Trueplay.

La différence de résultat est telle que si vous avez plutôt un Android, il ne serait pas inutile d’inviter un Applemaniac chez vous pour qu’il procède aux réglages à votre place !

Quand vous passez enfin à l’écoute, il y a de quoi étre impressioné par la largeur et le côté tridimensionnel de la présentation. Le son est aérien, spacieux, et l’arrangement interne en 3.1 fait un travail remarquable pour vous convaincre qu’il y a des enceintes dans les coins droit et gauche de votre pièce. Notez toutefois que cette impression peut être améliorée ou au contraire étouffée par vos meubles ou la forme de votre pièce, car c’est un système qui fonctionne en faisant rebondir le son sur les murs. Nous avons aussi écouté le produit dans une pièce qui comportait d’épais rideaux d’un côté, lesquels épongeaient beaucoup trop de son. Résultat : une présentation bancale.

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *